Astuces pour enseignants : planification de la charge de travail

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Les enseignants se plaignent principalement de surcharge de travail, notamment en raison du temps passé à effectuer des tâches administratives, principalement :

  • gestion des données ; 
  • planification des leçons ;
  • notation.

Aujourd’hui, nous nous penchons sur la planification des leçons, et sur les trucs et astuces technologiques que les enseignants peuvent employer pour rationaliser ce processus chronophage.

 

Commencer par le but à atteindre

Les enseignants se trompent s’ils commencent leurs plans de cours de l’une des deux manières suivantes : l’activité ou le programme d’études d’abord. Les enseignants qui commencent par identifier une activité (et inversent ensuite une leçon en cette activité) courent le risque que leur objectif soit simplement d’occuper les élèves. Une autre mauvaise stratégie de plan de cours consiste à commencer par le manuel (ou un autre contenu) et à simplement élaborer un plan qui couvre le contenu au fil du temps. La stratégie idéale consiste à identifier la leçon la plus claire possible pour que vos élèves puissent complètement l’avoir intégrée au moment où ils quitteront la salle, et de travailler à rebours à partir de là. Donc, en supposant que vous ayez identifié l’objectif de votre leçon, l’étape suivante consiste naturellement à tracer un parcours pour vos élèves afin de les amener à ce point final et la technologie peut aider énormément dans cette entreprise.

 

Arrêter de réinventer la roue

Internet regorge d’enseignants et d’institutions qui mettent en ligne des plans de cours de grande valeur, parfaits comme amorces pour votre leçon. Les ressources ne manquent pas en ligne, vous les trouverez facilement en quelques clics, selon les matières que vous souhaitez aborder. Plans de cours, activités connexes, documentations, tout est à portée de clavier. Une fois que vous avez visité certaines de ces ressources, vous pouvez ressentir un sentiment d’émerveillement et d’excitation. Il est toutefois important de répéter notre mise en garde : essayez de ne pas tomber dans le piège de  » l’occupation des élèves « . Bien qu’il puisse être tentant de copier-coller ces plans prêts à l’emploi en classe, donnez du pouvoir à votre leçon en établissant d’abord quel est l’objectif final et peut-être en modifiant ou en ajustant les plans de leçons que vous trouvez en ligne pour qu’ils correspondent à cet objectif. Les plans de leçons ne sont pas toujours les mêmes.

 

Ouverture

La plupart des élèves arrivent en classe en bavardant et distraits, il est rarement facile de commencer d’emblée une nouvelle leçon ou une nouvelle orientation dans votre matière. Votre plan de cours devrait inclure quelques  » ouvertures « , un temps de transition permettant aux élèves à installer leur esprit dans la leçon et à commencer à se poser les bonnes questions sur ce qu’ils sont sur le point d’apprendre. Certaines façons amusantes de le faire sont les jeux, les vidéos et les puzzles. Voyons ce qui est disponible en ligne :

 

Systèmes de gestion de l’apprentissage

Le gain de temps ultime, lorsqu’il s’agit de planifier des leçons, est un système de gestion de l’apprentissage. Cet outil devrait vous permettre non seulement de construire des classes personnalisées, en important ou en créant dans votre tableau de bord tout, de l’audio et de la vidéo au contenu graphique et textuel. Vous devriez également avoir la possibilité d’utiliser une foule de modèles de plans de cours bien planifiés pour vous faire gagner du temps sans avoir à repartir de zéro à chaque fois. Finalement, un bon système de gestion vous permettra de vous synchroniser entre les différents types de classe : vous créez une copie de classe maîtresse et toutes les modifications que vous apportez à cette copie sont immédiatement envoyées aux différentes classes qui récupèrent le contenu de la maîtresse.