Comment devenir un spécialiste des gestes et postures ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le Code du Travail français impose aux entreprises la formation des travailleurs aux gestes et aux postures. Le geste indique l’exécution d’un mouvement dans un but précis, tandis que la posture définit l’ensemble des positions physiques adoptées pour exécuter une activité. Ils sont à l’origine des troubles musculo-squelettiques et augmentent les risques d’accidents professionnels. Avec un ou quelques formateurs présents dans l’entreprise, ces problématiques seront limitées grâce à leur compétence. Comment faire pour devenir un formateur en gestes et postures ?

Tout savoir sur le rôle du formateur

La première cause de la maladie professionnelle est formée par les troubles musculo-squelettiques ou TMS. Ce sont des troubles d’origine musculaire ou nerveuse se traduisant par diverses pathologies autour des articulations (douleur, gêne fonctionnelle, tendinopathie, …). Afin de les prévenir, une démarche générale doit être mise en place pour diminuer les risques de mauvais gestes et postures. Elle est inscrite dans les obligations légales de l’employeur et doit être assurée par un formateur en gestes et postures qualifié.  

Ses missions

Un formateur qualifié en gestes et en postures dispose d’une connaissance approfondie sur les TMS et l’ergonomie des postes de travail. Expert dans le domaine de la santé et de la sécurité physique, surtout en prévention de risque, il doit : 

  • former tous les salariés pour qu’ils puissent connaître les risques liés à leur activité professionnelle (lombaire, musculaire, articulaire, …) ;
  • mettre en alerte chaque collaborateur sur les positions, gestes répétitifs et efforts excessifs qu’ils doivent éviter ;
  • accompagner et conseiller les employés sur les gestes et les postures ergonomiques à adopter selon leur poste.

Son terrain d’exercice

Un formateur habilité peut intervenir dans tout type d’entreprises parce qu’il est formé pour être capable d’identifier diverses problématiques des différents secteurs d’activité (administratif, industriel, petite enfance). Ses compétences et son expertise sont sollicitées pour les employés effectuant de la manutention manuelle ou les bureaucrates

Comment suivre une formation en gestes et postures ?

Objectifs de la formation

Pour devenir un formateur en gestes et postures, il faut acquérir les bases nécessaires en intégrant les principes généraux de la santé et de la sécurité au travail. Cela consiste à apprendre les méthodes pédagogiques à appliquer pour prévenir les risques professionnels des mauvais gestes et postures au travail. L’objectif de cet apprentissage est : 

  • d’identifier les risques liés au travail en approfondissant les connaissances en biomécanique et anatomie ;
  • de proposer des améliorations à mettre en place en matière de prévention sur le lieu de travail ;
  • de former les collaborateurs sur les gestes appropriés selon leur poste respectif ;
  • de devenir un acteur de la prévention dans une entreprise.

Les prérequis et le public concerné

Les principales cibles de la formation de formateur en gestes et postures sont :

  • les formateurs internes et les responsables de la qualité de vie au travail de l’entreprise ;
  • les ostéopathes et les kinésithérapeutes ;
  • les formateurs en gestes et postures souhaitant apprendre davantage et acquérir des connaissances plus approfondies ;
  • les personnes actives, mais sans expérience dans le domaine de la formation, ayant une expertise technique et terrain de leur métier et qui ne disposent d’aucune restriction médicale au port de charges ;
  • aux personnes désireuses de compléter leurs diplômes universitaires : urgences et soin de terrain en milieu sportif, anatomie appliquée à l’examen clinique, etc.

Le contenu de la formation

La durée de la formation d’un spécialiste des gestes et postures est de 2 à 5 jours et se répartit en quatre modules : 

  • animation sur le rôle du formateur, le choix des méthodes pédagogiques, les étapes d’une action de formation, … ;
  • notions d’anatomie et de physiologie humaine, apprentissage de biomécanique, hygiène de vie (nutrition, étirement, …), … ;
  • pathologie du travail, études de postes et notions de danger et de risques ;
  • mise en situation pratique (restitution des connaissances, évaluation du stagiaire, …).

Quels sont les bons gestes et postures à adopter pendant le travail ?

Afin d’éviter l’apparition d’éventuels troubles et maux physiques due au travail, voici quelques conseils utiles pour avoir les bons gestes et postures au travail (en position débout ou assise) :

  • équipez-vous d’un poste de travail ou d’une tenue ergonomique ;
  • placez l’écran de votre ordinateur à la bonne hauteur avec la bonne distance ;
  • ayez le dos bien droit, les bras en angle droit et les membres inférieurs en équilibre avec la colonne vertébrale ;
  • évitez le piétinement tout en gardant une légère flexion des genoux, etc.