Deaes: une formation pour devenir accompagnant éducatif et social

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Vous aimez bien vous occuper des personnes en difficultés et vous voulez en faire votre métier, le travail d’accompagnant éducatif et social est peut-être fait pour vous. Il consiste à soutenir les personnes malades ou ayant des problèmes spécifiques dans leur vie quotidienne. Cet emploi est en pleine expansion en France. Alors, si vous voulez une carrière sûre, il vous promet un avenir prometteur. Découvrez les offres de formations et les débouchés de cette formation.

Formation Deaes : quelle est cette formation ?

L’AES ou Accompagnant Éducatif et Social a pour rôle d’aider les personnes handicapées, dépendantes ou malades à faire leurs tâches quotidiennes. Pour pouvoir l’exercer, il faut suivre une formation spécifique et être titulaire de la certification Deaes.

Quelles sont les compétences acquises pendant la formation ?

Avant de définir quelles sont les compétences acquises, passons en revue les compétences nécessaires pour devenir un auxiliaire de vie sociale. Dans ce métier, il faut disposer des qualités suivantes :

  • Une bonne capacité d’écoute et un grand sens des responsabilités ;
  • Une bonne condition physique ;
  • Une connaissance en matière de santé alimentaire et d’hygiène ;
  • Une capacité d’adaptation et de discrétion.

Lorsque la personne remplit ces conditions, il peut suivre la formation. Après son cursus et l’obtention de son certificat d’aptitude, l’AES sera capable de :

  • Faire des analyses des besoins et de la situation de vie d’une personne ;
  • Fournir le service d’aide adaptée à la personne
  • Mettre en œuvre un service d’accompagnement
  • Renseigner et de conseiller la personne concernée sur les aides techniques et les matériels de protection ;
  • Communiquer librement, mais avec professionnalisme avec la personne ;
  • S’occuper de tous les documents médico-administratifs concernant l’accompagnement à domicile ;
  • Interagir avec les autres intervenants médico-sociaux pour le bien-être et la santé de la personne.

Quelles sont les missions d’un futur accompagnant éducatif et social ?

Dans l’exercice de son métier, un accompagnant éducatif et social a le choix de travailler pour son propre compte ou dans un établissement de soin. De plus, il peut également exercer dans plusieurs domaines par exemple comme :

  • Accompagnant d’une personne avec l’aide à domicile : il se déplace chez la personne pour veiller à leur bien-être et leur vie sociale, au respect de leurs droits et à leurs libertés de choix ;
  • Accompagnant dans la vie quotidienne en structure collective : pour veiller à la qualité de vie des personnes âgées, en situation de handicap ou malades en internat. Généralement, ceux qui choisissent cette voie proposent ses services dans un établissement médico-social tel que les EHPAD ou Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ;
  • Accompagnant à l’éducation ou à la vie ordinaire : il intervient comme intermédiaire pour favoriser l’autonomie des personnes en situation difficile ou handicapés.

Où peut-on suivre cette formation ?

Il faut savoir que le DEAES est un diplôme délivré par le ministère des Solidarités et de la Santé. Anciennement de niveau V, il a été défini comme une certification de niveau 3, après un reclassement en 2016. Ce diplôme de soignant fusionne 3 spécialités notamment l’accompagnement à domicile, la structure et la spécialisation dans l’éducation inclusive.

Comment obtenir un diplôme de DEAES ?

Pour obtenir un Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social ou DEAES, la première condition est d’avoir au moins 18 ans au moment de l’inscription. Ensuite pour s’inscrire, il suffit de trouver un institut de formation et de visiter son site.

Après cela, la procédure d’admission est la suivante :

  • La création de votre statut de candidat en ligne ;
  • La vérification de votre dossier par l’équipe-conseil de l’établissement ;
  • La validation de votre dossier par le centre de formation.

Avant d’intégrer la formation initiale, tous les candidats devront passer les épreuves d’admissions qui sont organisées par les instituts de formation. Les concours d’entrée comportent :

  • Une épreuve écrite d’admissibilité ;
  • Une épreuve orale d’admission de 30 minutes sur la motivation de la personne à suivre une formation sociale.

À noter que la durée de la formation varie de 12 à 24 mois. Elle peut être suivie dans l’établissement ou à distance. L’important c’est l’admission à l’épreuve orale finale. Par ailleurs, il faut aussi finir les cours théoriques et pratiques qui sont dispensés par l’établissement. La formation théorique dure environ 525 heures et la formation pratique de 840 heures.

Quel est le salaire d’un AES ?

Il faut savoir que le coût de la formation professionnelle en « accompagnant éducatif et social » ou aide médico peut atteindre les 7088 euros. Toutefois, il existe des possibilités de financement pour le parcours de formation. De plus, le formateur peut occuper un poste dans ce métier, dès le début de la formation.

Pour cela, il peut choisir l’un des statuts suivants :

  • Salarié en CDI positionné par son employeur ;
  • Salarié en contrat de professionnalisation ;
  • Statut de salarié en contrat d’apprentissage ;
  • Stagiaire en AES.

Ces statuts lui offrent la possibilité d’être payé au moins au SMIC, tout en suivant son apprentissage médico-social. Cela lui permet également d’augmenter son expérience professionnelle.

Arrivé aux termes de son cursus, qu’il soit fonctionnaire ou salarié, un accompagnant éducatif social est rémunéré à environ 2 000 euros. Ajouté à cela, il perçoit aussi des primes et indemnités.