Lancez-vous dans l’aéronautique, devenez ingénieur!

Facebook
Twitter
LinkedIn

Table des matières

 

Les enfants ont toujours été fascinés par les avions, les fusées, ainsi que tous les appareils volants. Certains d’entre eux ont gardé leur rêve d’enfance et ont décidé de se tourner vers l’aéronautique une fois adultes. Ce n’est pourtant pas un secteur ouvert à tous, il nécessite de grandes connaissances et des compétences techniques qui ne peuvent être obtenues qu’après une solide formation. Les emplois en aéronautique sont nombreux, pour ne citer que celui de mécanicien aéronautique, chargé d’études en aéronautique, ingénieur en aérodynamique… Celui d’ingénieur aéronautique en fait également partie, voici tout ce qu’il faut savoir sur ce métier. 

Qu’est-ce qu’un ingénieur aéronautique ?

 

Ce professionnel de l’aéronautique conçoit et fabrique les avions, les drones ainsi que les hélicoptères. Il intervient aussi bien dans le domaine civil que militaire. Ses compétences s’étendent aussi aux tests menés sur ces appareils ainsi que leur commercialisation. Le métier d’Ingénieur aéronautique est un métier aux missions variées. Il peut évoluer en ingénieur aérospatial lorsqu’il s’agit de concevoir des satellites ou encore des navettes spatiales. Il peut se spécialiser en télécommunications, en optique, en mécanique, etc. Il intègre aussi les logiciels sur les prototypes qu’il a conçus. Le métier est passionnant, il est destiné aux personnes qui souhaitent garder leur autonomie dans la prise de décision et qui ne redoutent pas les responsabilités. Le niveau d’études exigé est élevé et la concurrence est rude. Il peut être amené à : 

  • construire des engins et des prototypes (ingénieur bureau d’études) ;
  • construire des pièces de ces appareils (ingénieur mécanicien) ;
  • concevoir le comportement des composants des moteurs (ingénieur aérodynamique) ;
  • tester, faire des simulations et analyser les résultats (ingénieur essais) ;
  • créer et installer des logiciels pour détecter les éventuelles anomalies ;
  • définir et évaluer les solutions techniques pour l’optimisation des couts de fabrication et de maintenance (ingénieur recherche et développement) ;
  • assurer la maintenance et se charger des travaux nécessaires (ingénieur piste avion).

 

Devenir ingénieur aéronautique 

 

La formation requise pour devenir Ingénieur aéronautique

Afin de se tourner vers la carrière d’Ingénieur aéronautique après le Baccalauréat S, il est indispensable d’intégrer une grande école d’ingénieur. Ces écoles proposent des formations généralistes et des formations spécialisées. Le cursus universitaire doit déboucher vers un Bac+ 5 (deux années de prépa et trois années de cycle en ingénierie), en passant par un Master professionnel en aéronautique, en énergétique ou en mécanique. Les diplômes exigés pour être recruté en tant qu’Ingénieur aéronautique sont, entre autres : 

  • les diplômes d’une école d’ingénieurs spécialisés en aéronautique telle que l’ENAC ou l’IPSA ;
  • le diplôme d’un institut polytechnique agréé ou d’un institut supérieur de l’aéronautique ;
  • un master en aéronautique, en espace, en énergie électrique et énergie automatique ou en mécanique.

Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur (Bac +5), il est possible de continuer vers un Bac +6 pour un Master spécialisé. Les filières en aéronautique sont : les structures et matériaux, les fluides et énergétiques, les vibrations et acoustique, les commande des systèmes embarqués ou mécatronique… La formation peut se faire à plein-temps, en alternance ou en continu. 

 

Les compétences et les qualités requises pour devenir Ingénieur aéronautique

Outre les formations et les diplômes requis, il est important pour le futur Ingénieur aéronautique de disposer des critères suivants : 

  • la parfaite maitrise de l’anglais et de certaines langues internationales, ainsi que de l’informatique ;
  • la curiosité et l’ouverture d’esprit, afin de suivre les nouvelles technologiques ;
  • l’esprit de synthèse ;
  • l’autonomie dans la prise de décision ;
  • l’adaptabilité ;
  • la rigueur ;
  • la capacité à travailler en groupe ;
  • la négociation de contrats ;
  • la délégation des tâches.

 

Le salaire et les évolutions professionnelles

Un ingénieur aéronautique débute avec environ 2 800 € bruts par mois. Avec l’expérience, il peut toucher approximativement 5 000 € bruts par mois. Il n’y a pas de poste qui soit spécifiquement destiné à l’évolution de l’Ingénieur aéronautique. Toutefois, ce dernier peut prendre plus de responsabilités ou se tourner vers d’autres spécialisations, comme l’ingénierie spatiale. Selon certaines études, le salaire évolue plus rapidement dans les métiers liés à l’informatique industrielle (notamment la cybersécurité aéronautique) et la recherche et développements (RD). Certains ingénieurs de ces secteurs voient leur salaire culminer à 6 700 € mensuels, une rémunération qui peut s’élever, vu le manque de spécialistes dans ce domaine. Certains grands constructeurs accordent un treizième mois aux ingénieurs informatiques. 

 

Pourquoi se tourner vers la carrière d’Ingénieur aéronautique ? 

 

L’aéronautique est un domaine qui passionne ceux qui croient en l’avenir technologique. La filière aéronautique prépare les étudiants pour le monde de demain : le défi de l’écologie et des émissions polluantes, l’augmentation de la capacité des avions, le développement des aéronefs et autres systèmes embarqués, etc. Le métier implique l’acquisition de bases théoriques, mais surtout techniques. Comme tout métier d’ingénierie, les stages sont indispensables afin d’acquérir les compétences opérationnelles nécessaires. Le diplôme d’ingénieur aéronautique offre des débouchés à l’international. L’Europe et les États-Unis dominent ce secteur du marché de l’emploi, mais la France possède la première filière aéronautique en Europe. On peut également se tourner vers le Japon, la Corée du Sud ou encore la Suède et la Chine. Les grandes entreprises et les gouvernements recruteurs sont particulièrement bien disposés à l’égard des ingénieurs en aéronautique.