Pourquoi faire appel à un avocat en nouvelles technologies?

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Pour la gestion de l’e-réputation, la rédaction de contrats informatiques ou encore dans le cadre d’un commerce électronique, une entreprise peut faire appel à un avocat nouvelles technologies pour bénéficier d’un accompagnement de qualité. 

Le droit des nouvelles technologies, qu’est-ce que c’est ?

 

Le droit des nouvelles technologies est spécialement lié à toutes les évolutions technologiques de ces dernières années. C’est alors l’ensemble des règles juridiques, s’appliquant à la technologie innovante, à l’audiovisuel, à Internet et aux multimédias.

 

Dans quel cadre intervient un avocat nouvelles technologies ?

 

Un avocat nouvelles technologies peut intervenir dans différents domaines :

 

Le commerce électronique

Le professionnel peut conseiller dans le cadre de chaque transaction liée au :

  • canal de commande ;
  • paiement en ligne ;
  • facturation, etc.

Les logiciels et outils informatiques

L’installation des logiciels et solutions informatiques en tout genre entre dans le domaine d’expertise du professionnel en droit nouvelles technologies. Certains experts sont même spécialisés en droit du logiciel ou en droit des applications mobiles.

 

Les données personnelles

Les données personnelles traitées en entreprise sont encadrées par la loi. L’avocat nouvelles technologies assure la conformité de tous les processus de traitement aux yeux de la loi. On parle ici des données personnelles concernant les coordonnées bancaires, l’identité, la profession, le domicile ainsi que les habitudes de consommation.

 

La cybercriminalité

L’avocat en droit des technologies est en mesure de défendre l’intérêt de l’entreprise contre les contenus illégaux et diffamatoires à son encontre.

 

Pourquoi faire appel à un professionnel en droit nouvelles technologies ?

 

Un avocat nouvelles technologies est souvent sollicité pour accompagner sa clientèle dans les domaines cités plutôt, assurant leur défense en cas de litiges. Le professionnel dispose de connaissances avancées en droit civil, droit pénal, en droit de l’information et autres pour :

  • le règlement des litiges ;
  • le suivi des contrefaçons et la protection des droits d’auteur ;
  • la rédaction d’un contrat informatique ainsi que de nombreux autres.