Quelle langue rare apprendre?

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

 

On dit souvent que savoir parler et écrire une langue connue est un atout important pour bien s’intégrer dans le monde professionnel. Bien sûr, les langues véhiculaires telles que l’anglais sont indispensables pour pouvoir échanger dans presque tous les domaines. Cependant, les langues rares ne doivent pas être sous-estimées. En connaître une peut vous apporter de nombreuses opportunités. Comment définir ce qu’est une langue rare ? Laquelle choisir ?

 

Qu’entend-on par langue rare ?

 

Lorsqu’il s’agit d’une langue rare, la première définition qui vient à l’esprit est une langue rarement parlée dans le monde. Généralement, cette dernière est utilisée dans une petite zone géographique. Ainsi, on dit que le dialecte est en voie de disparition et est remplacé par les langues véhiculaires. Cependant, les langues rares sont un atout et beaucoup sont inscrites au patrimoine culturel de l’UNESCO. Le russe ou le chinois en font partie. Vous pouvez les étudier sur https://www.italki.com. Néanmoins, les locuteurs de ces langues sont nombreux et non menacés. En fait, toute langue autre que l’anglais, l’espagnol et le français est une langue rare selon certaines définitions. Dans ce cas, il s’agit d’une langue considérée comme nationale dans un seul pays. Bien que ces langues soient utilisées dans d’autres pays, on les considère comme des langues secondaires, car elles ne sont pas dominantes.

 

Quelle langue rare choisir ?

 

Une langue rare est devenue utile et bénéfique si, paradoxalement, elle est tout sauf rare. Pourquoi ? Apprendre un dialecte en voie de disparition dont les locuteurs sont comptés sur les doigts d’une main est certes très rare, mais cela manque de pertinence. Pour que cet apprentissage vous soit bénéfique, avant de chercher un professeur de japonais, la langue en question doit d’abord intéresser le recruteur. Il est nécessaire qu’il pense qu’elle pourrait lui être utile. Il ne faut donc pas apprendre une langue rare, mais une langue rare à apprendre en France ou dans le pays où vous souhaitez vivre. Il importe donc de trouver une langue largement parlée dans le monde et peu enseignée en France comme :

 

L’arabe

C’est la langue dont vous avez besoin si vous souhaitez oeuvrer dans le monde du tourisme. On a tendance à penser que l’anglais est suffisant, mais il suffit de regarder où se trouvent les plus grandes compagnies aériennes pour voir que l’arabe est une langue très recherchée. C’est aussi une option très intéressante si vous êtes orientés commerce. En effet, on trouve encore du pétrole dans les pays arabophones. Pourquoi apprendre cette langue ?

  • le plus : la syntaxe arabe est très simple. Vous pouvez mettre presque tous vos mots dans le désordre, on finira par vous comprendre ;
  • le point faible : la grammaire et la conjugaison sont vraiment difficiles, il s’agit d’une langue avec des déclinaisons.

Le mandarin

C’est un choix très facile à justifier, car le mandarin est l’une des langues les plus parlées au monde. La maîtrise de ce dernier est un atout très puissant pour quiconque cherche à lancer une entreprise commerciale. Il faut juste compter les articles « Made in China » autour de vous et vous vous ferez une idée. Vous en doutez ?

  • point fort : les règles de grammaire sont réduites au minimum, le mandarin est une langue sans fioritures ;
  • point faible : à l’oral, maîtriser le pitch demande de l’exercice.

Le russe

On peut penser que l’avenir se trouve sur d’autres continents, mais la Russie reste l’une des grandes puissances du monde (ne serait-ce que par sa taille). Pour ceux qui veulent faire de la diplomatie ou du commerce au sein de l’Europe, le russe est la langue à apprendre. Ce pays a déjà une influence très forte sur de nombreux pays d’Europe de l’Est. De plus, le gaz distribué en France vient de Russie. Vous hésitez encore ?

  • avantage : beaucoup de similitudes avec le français en termes de forme et de conjugaison ;
  • faiblesse : il s’agit d’une langue utilisant des déclinaisons.