Quelle formation pour devenir auxiliaire de puériculture?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La puériculture est le service sanitaire et social dédié au bien-être d’un enfant en bas âge. Ainsi, une auxiliaire de puériculture effectue des tâches similaires à son homologue mais pour les petits pit chounettes. En effet, dans un milieu hospitalier, le métier d’auxiliaire de puériculture s’occupe particulièrement des soins dispensés aux nouveau-nés.

 

Quel est le rôle principal d’une auxiliaire de puériculture ?

A l’instar des infirmiers, elle doit réaliser des travaux réguliers comme la prise du poids et des mesures du bébé, puis elle doit faire les toilettes et préparer les biberons de ce dernier. Elle a suivi une formation auxiliaire de puériculture pour aider les parents à prendre soins de bébé au quotidien. Pour assurer le confort et faciliter le suivi médico-psychologique du poupon, elle est chargée d’effectuer régulièrement l’entretien de la salle de travail avec les matériels utilisés.

En centre hospitalier, outre les soins d’hygiène, une auxiliaire de puériculture devrait avoir une capacité physique comme une infirmière. Non seulement elle est obligée de rester debout durant l’exercice de la profession, mais elle assure également les tours de gardes notamment durant les week-ends.

En dehors de l’état clinique, une auxiliaire de vie sociale exerce son activité dans les centres de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Elle y apporte son assistance au médecin durant les consultations tout en mettant à jour les dossiers des patients.

 

Salaire et évolution de carrière

Le métier d’auxiliaire de vie est un exercice pour les passionnés, car il requiert beaucoup de sang-froid et il est à la fois fatigant. De façon similaire au secteur sanitaire et social, vous serez responsable en médico psychologique du bébé, tout en gardant un œil sur le domaine éducatif.

Après une formation auxiliaire de puériculture, en moyenne le salaire de base d’une auxiliaire de puériculture varie entre 1200 et 1300 euros nets mensuels. Dans le privé, elle peut atteindre les 1800 et 2000 euros nets par mois. La valeur de cette mensualité peut varier selon divers critères, à savoir :

  • La région,
  • Le secteur d’activité hospitalière ou sociale,
  • Titulaire d’un concours en fonction publique,

En termes d’évolution de carrière, vous pouvez envisager d’évoluer dans le domaine paramédical, en passant du médico sociale vers un cursus d’aide-soignant. Comme l’Ifsi, l’admission dans les instituts de formation d’aide-soignant se base sur une épreuve orale devant un jury. Après validation, vous pourrez suivre les modules de formation 1 et 3 qui permettent de différencier les deux fonctions. Cependant, pour devenir infirmier ou éducateur, vous devez disposer d’au moins 3 ans d’expérience pour être admissible.

Quelles formations faut-il faire ?

Pour pouvoir exercer en tant que puéricultrice, il est indispensable de disposer d’un Diplôme d’etat d’auxiliaire de puériculture ou DEAP. Autrement dit, avoir une spécialisation dans le domaine sanitaire et obtenir une validation des acquis après une formation initiale comme un infirmier ou une aide-soignante.

Suivre formation auxiliaire de puériculture conduisant au diplôme correspond à un cursus complet dans le secteur sanitaire composé d’au moins 1435 h d’enseignement théoriques et cliniques. En d’autres termes, avec les instituts de formation d’auxiliaire en puériculture IFAP, vous disposez de 595 heures de cours théoriques et de 840 heures de stages.

Pour évoluer dans votre carrière, vous pouvez compéter votre bagage avec une formation en soins infirmiers et acquérir des connaissances dans l’aide médico-psychologique. Une mention complémentaire en soins infirmiers viendra étoffer de l’expérience en pédiatrie. Vous pouvez également réaliser une Vae pour devenir Educateurs de jeunes Enfants.

Quels modules faut-il valider ?

En France, il existe une soixantaine de d’Instituts qui propose l’IFAP en exigeant quelques conditions d’admissibilité. En effet, l’admission d’entrée en formation auprès d’un Institut de formation en auxiliaires reste une étape incontournable.

Pour ce faire, chaque candidat doit avoir un référentiel avant de passer le concours avant de pouvoir suivre une formation conduisant vers une Diplôme professionnel. Donc, avant de remplir votre dossier d’inscription, le candidat doit effectuer une Inscription au concours et effectuer des épreuves de sélection en droit commun. Pour mieux préparer ces concours d’entrée, vous devez suivre le prépa. Durant cette période de préparation au concours, vous devez réaliser un pré-inscription. L’épreuve d’admission est divisée en deux tranches, les épreuves écrites et épreuve orale d’admission.

Pour les candidats titulaires de bac-proAssp

Comme formation auxiliaire de puériculture est de niveau iv, elle est composée de plusieurs unités de formation. Les titulaires Bac pro assp sont dispensés de biologie humaine ou les aptitudes en vie sociale et la culture générale en aide à domicile.

Pour les autres candidats

Les personnes titulaires de Bep, de diplôme étranger ou de baccalauréat général doivent suivre une formation complète et réaliser les épreuves écrites et oraux. Par conséquent, la connaissance en Biologie, formation en soins, formation aide et social notamment pour l’aide médico psychologique pour obtenir le Diplôme du secteur Soignants reste indispensable.