Qu’est-ce que l’OPCO ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
trouver formation professionnelle

Opco (anciennement opca), signifie Opérateurs de compétences. Ce terme regroupe une sélection d’organisme paritaire, agréé par l’Etat en charge d’aider les parcours professionnels grâce à des guides ainsi que des certifications de formation professionnelle afin de guider les PME/TPE. Faisons un point sur cela !

Quand les OPCA deviennent des OPCO

La loi pour la liberté de sélectionner son avenir professionnel a troqué les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) par des OPCO ou Opérateur de compétence. Ce changement met en avant la volonté du gouvernement à simplifier l’accès à la formation professionnelle et à uniformiser le financement de la formation professionnelle.

Avant le 1er janvier 2019, on recensait 20 OPCA en fonction des branches professionnelles et des secteurs. Selon la liste des opca, on constatait qu’une partie se chargeait de collecter les contributions remises par les entreprises tandis qu’une autre s’occupait de mutualiser ces fonds et une poignée de les redistribuer aux entreprises adhérentes, afin de financer :

  • Le plan de formation ;
  • Le cpf des salariés ;
  • Les contrats d’assurance-formation ;
  • Les périodes d’alternance et de professionnalisation.

Depuis le 1er avril 2019, 11 OPCO se sont substitués aux 20 OPCA (organisme collecteur agréé) avec de nouvelles missions pour le secteur de l’emploi-formation.

Les missions d’un OPCO

Le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage allie formation théorique et formation pratique, relevant de la formation initiale. Le financement de la taxe d’apprentissage étant fait par les OPCO.

Pour conclure un contrat d’apprentissage, vous devez remettre un dossier complet à l’OPCO dans les 5 jours après le démarrage du contrat :

  • Le contrat d’apprentissage ;
  • La convention avec l’organisme de formation ;
  • La convention d’aménagement.

Financement des formations et des contrats de professionnalisation

Le contrat de formation relève de la formation continue. Il permet à des jeunes, à des demandeurs d’emploi ou des personnes en situation d’handicap à faire respecter leur droit individuel en matière de formation. C’est un contrat de travail temporaire ou en CDI.

Ce dispositif permet de profiter de plusieurs aides comme :

  • La prise en charge des frais et de la formation des tuteurs ;
  • La sécurisation des parcours via la prime de précarité ;
  • Une aide financière de Pôle Emploi et des partenaires sociaux ;
  • Des fonds d’assurance ;
  • Une remise sur les cotisations patronales.

code du travail

Le financement des pro-A

Via le compte personnel de formation, chaque personne peut changer de métier, profiter d’une promotion sociale ou d’une formation professionnelle en alternance.

Il est à l’initiative de l’employeur ou de son employé et il va clairement définir le projet individuel.

Le financement du plan de développement des compétences

Ici, il est question de collecter des fonds pour aider aussi bien les professions libérales que les entreprises. On fait référence aux frais pédagogiques, aux frais de restauration, aux salaires des collaborateurs formés.

Comment faire financer un OPCO ?

Les OPCO garantissent le financement des contrats de formation des salariés. Le niveau des prises en charge est établit par les branches professionnelles. Mais ils peuvent également financer :

  • La fonction de référent dans un CFA ;
  • L’équipement des apprentis ;
  • Les frais de restauration et d’hébergement ;
  • Les dépenses d’une formation professionnelle continue ou en alternance.

L’OPCO peut aussi prendre sous aile une part des dépenses des demandeurs d’emploi dans le cadre des dispositifs de formation pro-A (reconversion professionnelle ou promotion) ainsi que la validation de acquis à hauteur de 1500 euros.

Pour les sociétés de moins de 50 personnes, on peut faire financer son plan de formation.

Comment identifier son OPCO ?

La connexion à un OPCO d’une entreprise dépend de la convention collective dont elle fait partie.

  • Les entreprises relevant de la Convention Collective Nationale de l’enseignement Agricole Privé (devant se tourner vers l’AKTO),
  • L’OPOC des sociétés à forte intensité de main d’œuvre ;
  • Les entreprises dépendant de la Convention collective nationale des distilleries coopératives viticoles et SICA (relevant de l’OCAPIAT).

Afin de mieux s’y retrouver au niveau de chaque organisme paritaire, le ministère du travail met en place une table de correspondance recensant les conventions collectives et les opérateurs de compétences qui y sont reliées.

travail boulangerie

Quelle est la liste des OPCO ?

Il y a à ce jour 11 opérateurs de compétences pour les actions de formation. Le but est d’avoir entre ces diverses branches, une certaine cohérence entre les divers métiers, les enjeux, les services de proximité ou encore les besoins de l’entreprise. On retrouve ainsi :

  • L’AFDAS, qui recense les entreprises des secteurs de la culture, des médias, des loisirs et du sport ;
  • L’ATLAS, qui englobe les services financiers et de conseil ;
  • Uniformation, l’OPCO Cohésion sociale ;
  • L’AKTO, qui regroupe les entreprises à forte main d’œuvre ;
  • L’OCAPIAT, qui regroupe les branches du secteur de l’agriculture, la pêche et l’agroalimentaire ;
  • L’OPCO 2I, qui couvre le secteur interindustriel ;
  • L’OPCO Construction ;
  • L’OPCO Mobilités ;
  • L’OPCO Entreprises de proximité ;
  • L’OPCO Santé ;
  • L’OPCO Commerce.