Tout savoir sur le remplaçant de Fongecif

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Fongecif

Le fongecif est un organisme paritaire et interprofessionnel présent dans toutes les régions françaises. Son role est de conseiller et d’accompagner les salariés dans la réalisation de leur projet professionnel. Cette implantation régionale a pour but de se mettre à proximité des salariés dans le besoin. Depuis l’instauration de la loi du 5 Septembre 2018 concernant la liberté de choix d’avenir professionnel, les fongecifs sont devenus transition pro. Une loi qui a commencé à faire effet depuis le mois de Janvier 2020. Allons faire un zoom sur le sujet.

Comment prendre contact avec le fongecif ?

Dans le cadre de la mise en place du dispositif du projet de transition professionnelle (PTP), des commissions paritaires et régionales ont alors été implantées pour permettre à tous les salariés de choisir leur avenir professionnel.

Les fongecifs sont les organismes à contacter pour faire un CPF de transition, afin d’obtenir un financement de la formation et un versement de la rémunération.

Pour prendre contact, vous avez plusieurs options :

  • Se rendre auprès de l’agence physique près de chez vous ;
  • Par téléphone ;
  • Par fax ;
  • Ou encore par adresse e-mail.

Pour trouver les bonnes adresses, il vous suffira de faire quelques recherches en ligne.

 

Qu’est-ce qui remplace le fongecif ?

Les financements des projets de transition professionnelle ont été assurés par les fongecifs (fonds de gestion du congé individuel de formation) jusqu’au 31 Décembre 2019.

Mais depuis le 1er Janvier 2020, les fongecifs ont été remplacé par la transition pro, avec également une implantation dans chaque région comme l’organisme précédent.

C’est l’association nationale pour la certification paritaire professionnelle et de l’évolution professionnelle qui sera en charge de réguler et d’harmoniser les pratiques. Une commission sera constituée par : une association paritaire et un conseil d’administration.

 

C’est quoi transition Pro ?

La transition pro est alors une modalité spécifique qui consiste à mobilier le compte personnel de formation, pour les salariés qui souhaitent faire une reconversion professionnelle, afin d’obtenir un financement des formations certifiantes.

Le projet a substitué le Congé Individuel de Formation (ou CIF), qui n’est plus actif depuis l’année 2019.

Ce projet professionnel est surtout destiné pour les salariés en secteur privé en contrat de travail à durée déterminée (CDD) ou en contrat à durée indéterminée (CDI), mais aussi aux contrats en intérimaires ou en intermittence (à temps-partiel).

Les missions des transitions professionnelles sont les suivantes.

prendre note

La gestion des projets professionnels pour les actifs ou les démissionnaires

C’est à l’organisme d’instruire chaque demande de salarié pour prendre en charge les projets d’avenir. Une vérification du caractère réel et sérieux de la demande sera réalisée surtout pour les démissionnaires.

Les transitions pro seront également en charge du contrôle qualité des formations proposées par l’organisme de formation concerné. Selon l’article L.6313-1 du Code de travail, le versement des frais de formation est de son recours.

 

Le partage d’information sur les CEP (conseil en évolution professionnelle)

Ce sont les transitions professionnelles qui seront chargées d’informer le public des opérateurs CEP, et de faire le suivi territorial des CEP. Les diagnostics emploi/compétences seront réalisés sur l’ensemble du territoire.

La transition pro de chaque région est également le premier responsable pour élaborer un partenariat régional afin de mettre en œuvre un parcours professionnel. L’examen des dossiers présentés sera tout aussi bien à leur charge.

 

Comment accéder à son espace dans transition Pro ?

Etes-vous un salarié, un demandeur d’emploi, un organisme de formation ou encore un employeur, le compte personnel Transition Pro vous est accessible. Pour ce faire, il faut :

  • Se rendre sur le site officiel de la transition professionnelle de votre région ;
  • Entrer l’identifiant et le mot de passe ;
  • Cliquer sur « accéder à mon espace ».

Les identifiants et mot de passe vous seront préalablement communiqué lors de l’ouverture du compte. 

 

Qui gère le CPF de transition ?

La gestion du CPF de transition professionnelle est à la charge des organismes Transition Pro.

Pour en bénéficier, un salarié devra disposer d’une justification d’ancienneté de 24 mois et plus, consécutifs dans l’entreprise. C’est l’ancienneté qui va déterminer la date de départ pour la formation professionnelle à effectuer.

Pour ce qui concerne les salariés en CDD, les conditions à remplir sont les suivantes : 24 mois d’ancienneté avec un CDD au cours de l’année précédant la demande.

 

Les personnes qui bénéficient d’une OETH (Obligation d’emploi des travailleurs handicapés) et les personnes licenciés suite à un motif économique ne sont pas tenues de remplir les conditions d’ancienneté demandées.

Les organismes de transition professionnelle s’engagent à l’accompagnement personnel de chaque salarié dans leur département respectif. Prenez contact avec l’organisme près de chez vous pour entamer les modalités.

Faire la demande de CPF transition professionnelle

Pour bénéficier d’un CPF de transition professionnelle il faut faire deux démarches différentes auprès de deux personnes distinctes :

  • Faire une demande d’autorisation d’absence à votre employeur. Elle doit être formulée par écrit et doit mentionner l’intitulé, la date et la durée de la formation de votre choix ainsi que le nom de l’organisme qui la réalise.

Vous devez faire la demande à votre employeur 120 jours maximum avant le début de la formation si celle-ci dure plus de 6 mois. Si la formation dure moins de 6 mois, vous pouvez faire votre demande 60 jours maximum avant le début de la formation. L’employeur est en droit de refuser votre demande de CPF de transition si vous ne remplissez pas les conditions citées plus haut.

  • Faire une demande de financement de la formation à la commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR) de votre lieu de travail ou de domicile.